Cet artiste basé à Los Angeles détourne la pop culture, mêlant nature, porno et bouffe à travers des collages provocants.

A côté de son boulot dans la pub et de ses activités d’écrivain, Johnny Smith s’adonne au « collage digital » depuis quelques années. Il commence d’abord pour s’évader et calmer son anxiété, mais très vite Instagram devient un vecteur de propagation de son art, à sa grande surprise.

«Grâce à Instagram, j’ai pu grandir en tant qu’artiste et partager mon travail avec des personnes venant de pays que je ne visiterai peut-être jamais. »
Johnny Smith dans Howl Magazine

Mais Johnny Smith veut surtout provoquer son public et le faire réagir. Réalisés à l’aide de son iPad, ses collages se veulent être avant tout un moment de déstabilisation et d’évasion dans nos vies. On se questionne, on cherche un sens, puis finalement on finit par sourire en voyant Trump recouvert de mouches ou des gâteaux simulant un acte sexuel.

S’il y a un compte Instagram à suivre en ce moment, c’est bien celui de Johnny Smith.

 

© @thejohnnysmith

@thejohnnysmith

@thejohnnysmith

@thejohnnysmith

© @thejohnnysmith